fatwa rouhayli ruhayli

La femme ne sort pas sans l’autorisation du mari


La femme ne sort pas sans l’autorisation du mari :

Et quant à la question du frère par rapport au fait que la femme sorte de chez elle sans la permission de son mari.
L’obéissance de l’épouse envers son mari tant que cela n’est pas une désobéissance à son Seigneur, est obligatoire et fait partie des obligations religieuses.
Il n’est donc pas permis à la femme (épouse), de désobéir à son mari dans autre qu’une désobéissance à Allah, même si elle voit que le mari se trompe (que se n’est pas le bon intérêt ou la bonne solution).
Mais les frères, les jurisconsultes (les savants du Fiqh) ont déclaré que si l’époux interdit à l’épouse de rendre visite à ses parents, il aura abusé dans son interdiction, mais il lui est obligatoire de lui obéir.
Le droit du mari passe avant le droit du père dans l’obéissance.

Le sujet (du droit) de l’époux avec son épouse est quelque chose d’immense.
Il n’est pas permis à la femme si son mari lui interdit de sortir de chez elle sans son autorisation, de sortir sans autorisation. Et si elle sort elle est pécheresse (elle commet un péché).  Et il est obligatoire aux femmes de craindre Allah !

Et qu’elle sache que l’obéissance à l’époux et en fait une obéissance à Allah.

Ceci leur est obligatoire. Est-ce qui est aussi obligatoire aux époux de craindre Allah par rapport à leur épouse.
Il n’est pas permis à l’époux d’ordonner à son épouse de faire quelque chose qu’elle ne peut pas supporter où qu’il lui ordonne de faire quelque chose que lui-même ne peut pas supporter. L’époux doit être indulgent envers son épouse et l’épouse se doit d’écouter et d’obéir.
Et avec ceci, les devoirs de chacun dans la législation ne sont pas des négociations (ou du troc). Mais chacun se doit d’accomplir son devoir envers l’autre.

Il demande à (l’aide d’Allah) par rapport à son devoir.
L’épouse obéit à son mari même si son mari est injuste envers elle. Et il est obligatoire au mari de donner le droit à son épouse parmi le bon comportement, la protection, et la bonne vie commune. Et ceci même si la situation fait que l’épouse n’est pas juste ou droite envers lui.
Je conseille donc à la femme musulmane de craindre Allah Éxalté Soit-Il et d’obéir à son époux tant que ce n’est pas une désobéissance à Allah.

Cheikh Soulaymane Al Rouhayli (qu’Allah le préserve)
Traduction rapproché par La Routine du Mouslim