Fatwa - Cheikh Al Fawzan (qu'Allah le préserve)

Les nourritures préférées du Prophète

Les nourritures préférées du Prophète :

Celui qui lit le hadith :
Et d’après Anas (qu’Allah l’agrée), le messager d’Allah (sallallahou ‘aleyhi wa sallem) n’a jamais dit du mal d’un repas.

Cheikh : Et Anas est le serviteur du Prophète (sallallahou ‘aleyhi wa sallem) attitré et il connait ses habitudes (sallallahou ‘aleyhi wa sallem) .

Celui qui lit le hadith : S’il lui plaisait, il mangeait, sinon, il le laissait.[Rapporté par l’Imam Al-Bukhari et Muslim]

Cheikh : S’il lui plaisait, il le mangait et s’il ne l’aimait pas, il le laissait sans offense, ni dénigration du repas.

Celui qui lit le hadith : Lorsqu’une personne mange ce qu’elle n’aime pas, cela lui causera plus de mal que de bien.

Cheikh : Na’am. Si cela lui plait, qu’il le mange. Ceci est une preuve que la personne mange ce qu’il lui plait. Et quant à ce qu’il n’aime pas il le laisse.
Qu’il ne détériore pas son âme avec, car le repas lui fera du mal. Si tu manges quelque chose que tu n’aimes pas, il te fera du mal. Ne mange que ce que tu aimes.
Ceci fait partie du comportement à adopter fasse à la nourriture, de ne manger que ce que tu aimes.

Celui qui lit le hadith : Lorsque la personne mange ce qu’elle n’aime pas, il y a pour elle plus de mal que de bien.
Et Il (sallallahou ‘aleyhi wa sallem) aimait la viande.

Cheikh : C’est ce qu’aimait le Messager (sallallahou ‘aleyhi wa sallem) parmis les nourritures. Prêter attention à cela. Les sucreries et les viandes.

Celui qui lit le hadith : Il (sallallahou ‘aleyhi wa sallem) aimait la viande et ce qu’Il aimait le plus était l’épaule.

Cheikh : L’épaule du mouton. Car c’est une viande bonne et peu grasse.

Celui qui lit le hadith : Il (sallallahou ‘aleyhi wa sallem) aimait la viande et ce qu’Il aimait le plus était l’épaule. Et l’avant du mouton : il est plus léger et plus rapide à la digestion.

Cheikh : C’est par choix du Message (sallallahou ‘aleyhi wa sallem). Car il est plus léger pour la digestion et plus rapide.

Celui qui lit le hadith : Il (sallallahou ‘aleyhi wa sallem) aimait les sucreries et le miel.

Cheikh : Il aimait les sucreries : les dattes par exemple.
Les dattes sont à la tête des sucreries. Quant aux sucreries fabriquées et malaxées, elles ne sont pas examptés de mal.
Mais (ce qui est voulu) les sucreries naturelles, qu’Allah a crée. Comme les dattes. Les choses sucrées dans leur état naturelle, sont meilleures que celles qui sont fabriquées et malaxées.
Même si elle possèdent des avantages (bienfaits), n’en consomme pas trop, et ne t’y attache pas aux sucreries fabriquées et malaxées.
Et si tu en veux, prend en une petite quantité.

Celui qui lit le hadith : Il (sallallahou ‘aleyhi wa sallem) aimait le miel…

Cheikh : Na’am. Le miel est bon.
Allah Exalté Soit-Il l’a recommandé : « Sort de leurs ventres une boisson aux couleurs variées dans laquelle il y a une guérison pour les gens […] ».
Le miel. Car les abeilles se nourissent des fleurs. Elles aspirent les bonnes fleurs. Et le miel sort de part cette cause. C’est la meilleure des sucreries.

Celui qui lit le hadith : Il (sallallahou ‘aleyhi wa sallem) aimait les sucreries et le miel. Et la viande, les sucreries et le miel, font partie des nourritures les plus profitables.

Cheikh : Ces trois là, c’est-à-dire; la viande, les sucreries et le miel font parties des nourritures les plus profitables.

Celui qui lit le hadith : Il (sallallahou ‘aleyhi wa sallem) mangeait de tous les fruits de son pays lors de leur apparition.

Cheikh : Comme ce qui est venu avant, il mange des fruits du pays, ceci est meilleur que les fruits qui viennent d’autres pays.
Les fruits du pays sont préférable pour la personne. Et qu’il ne se limite pas à une des sortes de fruits du pays, mais il mange plutôt de toutes les sortes de fruits qui se trouvent dans son pays. Il diversifie avec une certaine mesure (quantité), sans exagérer.

Celui qui lit le hadith : Il (sallallahou ‘aleyhi wa sallem) mangeait de tous les fruits de son pays lors de leur apparition. Ceci fait partie des causes de la préservation de la santé.

Cheikh : « lors de leur apparition » : c’est-à-dire lors de leur obtention, les premiers fruits; ils sont meilleurs.

Celui qui lit le hadith : Ceci fait partie des causes de la preservation de la santé. Car Allah Soubhannahou de part Sa sagesse, a mis dans chaque pays des fruits qui sont des causes de bonne santé pour les personnes vivant dans leur pays.

Cheikh : Allah est Hakim (Sage par Exellence), Khabiir (Parfaitement Connaisseur); Il met les choses à leur bonne place (dans leur contexte).
Il crée dans chaque pays, ce qui convient le mieux au gens du pays : parmis les nourritures, les boissons et les fruits.

Celui qui lit le hadith : Allah Soubhannahou de par Sa Sagesse, a mis dans chaque pays des fruits qui sont des causes de bonne santé pour les personnes vivant dans leur pays.
Et peu des personnes qui se privent des fruits de leur pays craignant la maladie, alors que ce sont ceux qui sont le plus atteint par les maladies du corps.

Cheikh : Celui qui se prive des fruits de son pays, craignant de tomber malade, il lui arrivera le contraire. Il souhaite la santé, mais il lui arrivera le contraire de la bonne santé. Tu manges des fruits du pays sans gaspillage, ceci est meilleur pour ta santé .

Cheikh Al Fawzan (hafidhuhullah – qu’Allah le préserve)
Les nourritures préférées du Prophète
Traduction audio par Laroutinedumouslim.