fatwa rouhayli ruhayli

Les anges prient sur celui qui reste en prière


La signification de : « Certes les anges prient sur celui qui reste à l’endroit de prière après la prière ».

Est-ce qu’il est nécessaire de rester assis au même endroit (où on a prié pour obtenir la récompense) ?

Lorsque la personne prie, les anges ne cessent de prier sur la personne : c’est-à-dire invoquer en sa faveur. Subhannallah !

Quelle immense privilège, que les anges, qui sont les adorateurs d’Allah et ne désobéissant jamais à Allah en ce qu’Il leur commande, et faisant strictement ce qu’on leur ordonne.

Ils font des prières pour celui qui a prier, s’est assis et qui attend le début de la prière (obligatoire) : tant qu’il est sur son lieu de prière.

Et la parole « tant qu’il est sur son lieu de prière » ceci inclus, si la personne est rentré à la mosquée et a prié tahiyatoul masdjid (= les deux unités de salutation de la mosquée), ou des unités de prières sounnah (surrérogatoires), et s’assoie attendant le début de la prière obligatoire (avec l’iqamah).

Les anges prient certes pour lui : « Ô Allah prie sur lui, Ô Allah fait lui miséricorde » !

Tout comme lorsque celui qui se lève et prie, il est encore dans son lieu de prière et les anges certes prient sur lui.

Et aussi lorsque celui-ci termine la prière et reste dans la mosquée, les anges prient aussi sur lui et invoque pour lui.

Et plus il reste (à cet endroit) et plus les invocations des anges continuent aussi tant qu’il est sur son lieu de prière !


L’avis des gens de sciences

Certains gens de sciences ont dit :
« Tant qu’il est dans la mosquée où il a prié… même s’il se déplace dans celle-ci.
Tant qu’il est dans la mosquée où il a prier, les anges prieront certes sur lui. »

Et d’autres gens de sciences ont dit : « tant qu’il est sur son lieu de prière » signifie le lieu où s’est accompli la prière dans la mosquée.

Mais certains gens de sciences ont certes dit : « Cela prend le sens de la généralité, et ce qui prend le sens de la généralité ne possède pas d’explication.
Du coup tant que celui-ci est dans la mosquée, il deumerera encore dans ce bienfait, même s’il se déplace (dans la mosquée).

Donc ils ont dit qu’en générale, si la personne prie, elle reste dans son endroit.

Le Prophète (sallallahou ‘aleyhi wa sallem) a dit :
« tant qu’il demeure dans son lieu de prière »
[Rapporté par Al Boukhari]

Cela signifie : tant que la personne est à l’endroit où elle a prié et l’endroit ou la prière a été accompli.

Ce qui prend le sens de la généralité, ne possède pas d’explication…

Le meilleur pour le musulman est que s’il prie la prière obligatoire, est qu’il reste à l’endroit où il a prié et qu’il ne se lève pas de celui-ci.

Car cela rentre dans le hadith avec certitude, sans contestation. Et qu’il ne se lève pas de son endroit, sauf pour un besoin légiféré.

Car le fait de se lever pour un besoin légiféré ne contredit pas cela…

Par exemple :
Si quelqu’un prie la prière obligatoire à un endroit où il y a un climatiseur et que celui-ci lui nuit, et qu’il se lève vers un autre endroit pour se protéger de la nuisance : cela ne nuira pas (note : au bienfait et à la signification du hadith)…

Et si à l’endroit où il a prié, il y a une personne qui le dérange et qui fait partir sa tranquilité et ainsi que sa concentration dans la lecture du coran et l’évocation d’Allah (dhirk), et se lève pour s’éloigner du bruit : cela ne nuira pas (note : au bienfait et à la signification du hadith)…

Et aussi s’il se lève pour écouter un cours ou pour s’asseoir à une assise parmi les assises de science ou de lecture du Coran : cela ne nuira pas (note : au bienfait et à la signification du hadith) et n’annule pas le bienfait…

Fawa-id Cheikh Soulayman Al Rouhayli (hafidhuhullah – qu’Allah le préserve)
Thème :
Les anges prient sur celui qui reste en prière
Traduction audio par La Routine du Mouslim.