fatwa rouhayli ruhayli

La contraception pour espacer les naissances


La contraception pour espacer les naissances :

Le ‘azl « le retrait » qui est pratiqué par peur de la pauvreté, est interdit (haram – illicite).
Car c’est un mensonge envers les paroles d’Allah !
Mais s’il est pratiqué pour une autre raison que la peur de la pauvreté; un homme dit par exemple, je souhaite qu’il y est entre chaque enfant 4 années… ceci est détestable (makrouh – Celui qui le délaisse pour Allah est récompensé, et celui qui le fait ne mérite pas de châtiment).
Ce n’est pas une permission ni un acte interdit. C’est entre les deux : makrouh – détestable.
Et si c’est pour un besoin, ceci est permis sans contrainte.

Quant au fait de vendre les médicaments pour le ‘azl – la contraception, il est n’est pas interdit de le vendre.
Sauf si le pharmacie sait que cette personne là, souhaite cette chose pour commettre une interdiction.
Par exemple, s’il vient au pharmacien (vendeur) à lui un jeûne qui est celibataire, et souhaite acheter ces choses.
Le pharmacien sait qu’il souhaite l’acheter en majorité pour commettre un acte interdit.
Il n’est pas permis de lui vendre dans ce cas là.
Mais s’il ne sait pas que la personne (note : s’il n’a pas de preuve) veut l’utiliser pour commettre un interdit; vendre ces médicaments est permis, sans contrainte.

Cheikh Soulaymane Al Rouhayli (qu’Allah le préserve)
La contraception pour espacer les naissances
Traduction rapproché par La Routine du Mouslim

Ps: ceci est un passage de la vidéo ci-dessous.
Le sujet de la vidéo est : « Le jugement des médicaments qui contiennent de l’alcool. »
Le passage traduit se situe à la fin de la vidéo.