Fawa-id Cheikh Ibn Outhaymine

Fawa-id Cheikh Ibn Outhaymine

La salat (prière) est une lumière !
La prière est certes une lumière pour le serviteur dans son coeur, et sur son visage, dans sa tombe, et pour sa résurrection.
Et c’est pour cela que l’on trouve que les gens qui ont le plus de lumière sur le visage sont ceux qui prient le plus, et qui se recueillent le plus à Allah Exalté Soit-Il.

Et également c’est une lumière qui se trouve dans le coeur de la personne; car elle lui ouvre la porte de la connaissance d’Allah Exalté Soit-Il.
Et la porte de la connaissance en ses règles, ses actes, ses Noms et Attributs.

Et c’est une lumière dans la tombe de la personne, car la prière est un pilier de l’islam, et si le pilier se dresse alors la construction se dresse aussi, mais si le pilier ne se dresse pas alors pas de construction (possible).

Et également c’est une lumière le jour du jugement lors de sa résurrection, comme a informé le Messager (sallallahou ‘aleyhi wa sallem) :
« Celui qui y est assidu, elle sera pour lui lumière, argument et sauvetage le jour du jugement.
Tandis que celui qui n’y est pas assidu n’aura ni lumière, ni argument, ni sauvetage et il sera le jour du jugement avec Qaroun, Fir’awn, Haman et Oubay Ibn Khalaf ».

(Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Al Thamar Al Moustatab vol 1 p 52, Cheikh Ahmed Chakir dans sa correction du Mousnad Ahmed n°6576 et Cheikh Shou’ayb Arnaout dans sa correction du Mousnad Ahmed n°6576)

Elle est donc une lumière pour la personne dans chaque situation, il est donc nécessaire pour la personne d’être assidu à la prière, s’y tenir, d’en faire beaucoup (les prières surrérogatoires), jusqu’à ce que sa lumière, sa science et que sa foi augmente.

Cheikh Ibn Outhaymine (rahimouhou-LLah – qu’Allah lui fasse miséricorde)
Traduction audio rapprochée par La Routine du Mouslim.