Fawa-id Cheikh Ibn Outhaymine

Fawa-id Cheikh Ibn Outhaymine

Si la personne fait les ablutions dans sa maison, les accomplissants de façon parfaite, puis sort vers la mosquée en ne voulant par cela que la prière, il ne fait pas un pas sans qu’Allah ne l’élève d’un degré et ne lui efface un péché.

Que sa maison soit proche de la mosquée ou éloignée.

Pour chaque pas, il obtient deux bénéfices :

Le premier bénéfice : est qu’Allah l’élève d’un degré.

Le deuxieme bénéfice : est qu’Allah lui efface un péché.

Et ceci est un immense bienfait ! Jusqu’à ce qu’il rentre dans la mosquée…

Lorsqu’il rentre à la mosquée, il prie ce qu’Allah lui a prédestiné, puis il s’assoie attendant la prière obligatoire.

Il sera en état de prière (c’est à dire il aura la récompense) jusqu’à ce qu’il prie la prière obligatoire.

Et ceci, c’est aussi un immense bienfait !

S’il reste un long moment avant que la prière ne commence, et en étant assis et que tu ne pries pas, après avoir prier la prière de salutation de la mosquée (note: « ahiiYaatul-masdjid » : ce sont les 2 unités de prières que l’on fait en rentrant à la mosquée) ainsi ce qu’Allah a voulu (comme prières surrérogatoires), il te sera inscrit la récompense de la prière.

Celui qui attend la prière sera en état de prière.

Et il y a aussi un quatrième point : c’est que les anges prient sur lui tant qu’il reste dans l’endroit où il a prier.
Les Anges disent : « Ô Allah, prie sur lui » « Ô Allah, pardonne-lui », « Ô Allah fais-lui miséricorde », « Ô Allah accepte son repentir ».

Et ceci aussi est un immense bienfait, pour celui qui assiste avec cette intention et avec ces actes.

Cheikh Ibn Outhaymine (rahimouhou-LLah – qu’Allah lui fasse miséricorde)
Traduction audio rapprochée par La Routine du Mouslim.